lundi 4 mars 2024
Le lexique savoyard

Et si on parlait savoyard : 5 choses qu’on aime en hiver

hiver
Photo : Institut de la langue savoyarde

Gratter le pare-brise de la voiture, mettre gants et écharpe, nous sommes bien en hiver bien que la date officielle de l’hiver soit le 22 décembre. Dans cet article, nous explorerons les particularités de l’hiver en Savoie, à travers nos mots et nos expressions uniques qui décrivent nos réalités. Proposé en partenariat avec l’Institut de la langue savoyarde, nous vous invitons à découvrir l’hiver en Savoie, dans notre langue savoyarde. On vous a concocté les 5 choses qu’on aime en hiver.

Façonnés par sa géographie et son climat, les savoyard(es) ou savoisien(nes) n’attendent qu’une seule chose à l’approche de l’hiver. Que nos seyens de la montagne ou de la plana, on atend tôs la NÊ ! Un hiver doux ? Trop peu pour nous !

1- La surprêsa de la quantitât de nê du jorn d’aprés

On aime les soirs d’hiver voir nêvre a grôs patins et entendre le bruit feutré des voitures ou des pas sur la neige. C’est le moment où on dit tous “ça tient là, sur la route nan?” puis “nan mais ça va pas tenir, le sol est pas encore assez froid.”. Au final on se couche en espérant qu’il en tombe le maximum possible !

2- Adonc, la premiére chousa a fâre o’est … una matola !

On aime tous (ou presque) faire l’enfant et jeter una matola sur la première personne que l’on voit (et regarder à l’opposé pour faire croire que ce n’est pas nous). “c’est qui le bobet qui m’a lancé une boule de neige ?”. Et on est aussi très déçu quand c’est de la puça qui colle ne pas assez pour former la première boule de neige. Au final on a un boule de la taille d’un cacahuète mais on la lance quand même pour essayer, évidemment rien ne se passe et la puça vole dans l’air… déçu !

3- Lo vin chôd entre camerâdos

On aime aller au marché de Noël (seulement pour le vin chaud non?). Oui il faut vite le dire, parce qu’entre les stands Made in China et la Montagnette d’Annecy por megiér et bêre on at vito chouèsi ! Vous aussi vous oubliez votre verre consigné et vous vous dîtes “mince l’année prochaine j’y penserai !” pour au final, que vous n’y pensiez pas ? Classique !

4- Adés una èxcusa por rèpètar lo pouent d’avant ?

On aime aller au différents festivals comme Les Flottins à Evian, au Hameau du Père Noël à Andilly. On rêve un instant, on s’émerveille, on voit los petiôts tout heureux. C’est la magie de Noël, on est près à faire de la route pour la vivre au moins une fois dans l’hiver.

5- En Savouè o’est lo Pâre Chalendes

On aime le Pâre Chalendes et le Père Noël tous les deux, pas de jaloux ! Et oui en Savoie on à le Pâre Chalendes, attention ici on parle bien de 2 personnages différents, look différents, mais tous les 2 sont là pour ravirent les petits comme les grands. Est-ce qu’on a pas trop de chance en Savoie de les avoir tous les 2 ?

Un peu de vocabulaire

  • Que nos seyens de la montagne ou de la plana, on atend tôs la NÊ !  : que nous soyons de la montagne ou de la plaine, on attend tous la neige !

  • La nê : la neige

  • Jorn d’aprés : lendemain

  • Nêvre a grôs patins : neiger à gros flocons

  • Una matola : une boule de neige

  • Una prevôla : un flocon

  • Puça : poussière mais aussi la neige fraîche, souvent écrit en pseudo-phonétique peuf

  • Megiér : manger

  • Adés ou Oncor : Encore

  • Gouafa : boue de neige, neige à moitié fondue, mélange de pluie et de neige

Nous espérons que vous ayez appris un peu de vocabulaire en arpitan savoyard, et bien sûr que vous soyez au chaud pour lire cet article ! Au fait, quand vous étiez petits, vous étiez plus artiste à faire un bonhomme de neige ou architecte d’igloo ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.