mardi 23 avril 2024
Actus savoyardes

Le « Monchû » débarque dans le dico 2023

Photo : iridi66

Chaque année, le dictionnaire nous fait découvrir de nouveaux mots que l’on ne connaissait pas ou que l’on employait en langage courant sans que ceux-ci ne soient réellement des mots de la langue française. A chaque nouvelle édition du dictionnaire, de nouveaux mots, parfois venus d’ailleurs, enrichissent notre langue. Cette année, c’est le terme « monchû » qui fait son entrée au dictionnaire. Utilisé seulement en région savoyarde, ce mot a pourtant une définition bien précise et connue de tous les savoyards et Mordus 2 Savoie.

Dictionnaire de la langue française : l’édition 2023

Le dictionnaire, bible de notre langue française, est le reflet de notre société et de notre quotidien. Nos comportements, nos aspirations, tous les sujets du quotidien dont nos inquiétudes y figurent. De nouveaux termes que l’on aimerait tant oublier vont faire leur entrée dans l’édition 2023 du dictionnaire : passe sanitaire, covidé, covid long, vaccinateur, commerce essentiel… Ces nouveaux mots fortement utilisés durant la pandémie Covid-19 vont donc compléter notre dictionnaire et s’inscrire dans l’histoire de notre langue.

Le numérique fait partie prenante de notre société depuis de nombreuses années et apporte chaque année son lot de nouveaux mots. L’édition 2023 du dictionnaire va voir apparaître les termes de NFT (de l’anglais « Non Fungible Token ») qui désigne les jetons non fongibles de la cryptomonnaie. La définition de cyberharcèlement, sujet d’actualité, sera également présente dans cette nouvelle version, tout comme le nom d’instagrammeur compte tenu de l’ampleur du phénomène d’influenceurs sur Instagram.

« Monchû » : cette définition savoyarde fait son entrée dans le dictionnaire 2023 !

Parmi les nombreux nouveaux mots du dictionnaire 2023, nous verrons également apparaître celui de « monchû ». Ce terme très savoyard est le reflet d’un phénomène bien connu des savoyards : le touriste parisien qui vient séjourner dans la chaîne montagneuse. Le mot « monchû » est très fréquemment utilisé, à tel point que les parisiens connaissent désormais cette définition. Le terme « monchû » a d’ailleurs donné son nom à de nombreux restaurants ou de nombreuses pistes qui se nomment désormais ainsi.

Le mot « monchû » tient ses origines d’un mélange de langue française, de langue italienne, mais surtout de patois savoyard. Ce terme est aujourd’hui utilisé pour désigner un touriste parisien prétentieux sur les pistes qui se retrouve en difficulté dans un environnement qui n’est pas le sien, mais qui refuse de l’admettre.

Depuis plusieurs années, les réseaux sociaux se sont d’ailleurs empressés de dévoiler des clichés de ces monchûs en voyage en Savoie. Parmi les clichés les plus partagés, on retrouve celui du parisien qui n’écoute pas les consignes de sécurité parce qu’il « sait déjà tout », celui du parisien qui invente de nouvelles techniques pour skier ou encore celui du parisien qui apprend au moniteur de ski comment skier. En définition, le monchû utilisé pour moquer les Parisiens qui viennent envahir les pistes en hiver.

Dans le même registre, le dictionnaire 2023 intègre les définitions de « baignassoute » (touriste qui dépense son argent sur la côte atlantique), « horsain » (touriste en vacances en Normandie), ou encore « pinzutu » (parisien en vacances en Corse).

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.